Poêles à bois, les précautions à prendre

Se chauffer au bois c’est l’assurance de réaliser de belles économies d’énergie sur le long terme. C’est en effet un mode de chauffage très économique qui diffuse la chaleur de façon homogène grâce à la combustion de bois. Or, le bois est le combustible le moins cher du marché, ce qui est déjà un avantage financier considérable. Toutefois, pour installer un poêle à bois, il y a des précautions à prendre. Découvrez lesquelles.

Bien choisir l’emplacement du poêle à bois

Il est impératif de bien choisir le futur emplacement du poêle à bois pour éviter les mauvaises surprises. D’abord, comme le phénomène de combustion de bois a besoin d’air pour maintenir stable la température, il faut une grande pièce suffisamment aérée, et ce, peu importe que l’air soit prélevé à l’intérieur ou à l’extérieur du logement. Et faites attention ! La quantité d’air requise diffère selon le type de chauffage au bois utilisé. Si vous optez pour une cheminée à foyer ouvert, sachez qu’elle consomme beaucoup plus d’air comparé à celle à foyer fermé. En outre, vous devez placer l’appareil sur un sol solide et contre un mur non combustible. Il est important de respecter les distances de sécurité imposées par le fabricant pour prévenir des brûlures voire des incendies.

Poêles à bois, les précautions à prendre

Contrôler le conduit de fumée

Un poêle à bois doit être installé près du conduit de fumée. S’il existe déjà un conduit, il suffit de vérifier sa compatibilité avec le nouveau poêle et le tour est joué. Assurez-vous aussi qu’il soit encore en bon état et dispose d’une bonne isolation. Sinon, il faut créer un conduit, mais à distance des éléments combustibles. Et n’oubliez pas de respecter l’écart de feu qui correspond à l’écart entre le mur d’appui de l’appareil et le bord du conduit de raccordement. Son diamètre doit être de trois fois celui du conduit. Faites également entretenir régulièrement votre poêle, soit un ramonage de 2 fois par an.